AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Wall of Sound.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: The Wall of Sound.   Mar 25 Déc 2012 - 20:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Rating : Fantastique
Genre : G/Shonen-Ai (Peut-être)

Personnages et Pouvoirs :

Park Jung Su (Manipulation électrique, Persuasion, Télékinésie.),
Lee Hyuk Jae (Pyrokinésie, Démultiplication de soi-même.),
Lee Sung Min (Rêves prémonitoires, Désintégration de objets.),
Kim Jong Woon (Cryokinésie.),
Kim Ryeo Wook (Invisibilité, Téléportation.)


Résumé : Sur notre terre, certaines personnes n'arrivent pas à s'imaginer le monde totalement normal, c'est pour cela que les légendes naissent. De la légende de Dracula, jusqu'à celle des sorcières de Salem, en passant par celle de Bloody-Mary ou la dame Blanche... Depuis des siècles, la terre regorge d'histoires surnaturelles aussi réalistes qu'invraisemblables... Mais, et si certaines d'entre elles étaient vraies ? Si certaines personnes dotées de pouvoirs surnaturels existaient vraiment ? Que se passerait-il ? Quelle est leur histoire ? Et surtout, comment utiliseront-ils ces dons ?












Chapitre 1 :




«Personne ne peut savoir si le monde est fantastique ou réel, et non plus s’il existe une différence entre rêver et vivre.» Jorge Luis Borges.


Chaque matin, quand je me lève, je me dis que je suis stupide. Pourquoi ? Parce que le soir, j’oublie toujours de fermer mes volets avant d'aller me coucher. Ce n'est pas si dérangeant que ça les matins de cours, mais alors le week-end, c'est insupportable. Ce qui fait qu'en été, je me réveille la plupart du temps vers six heures et demi du matin. Et en hiver, vers huit heures et demi. Et pour me faire réaliser à moi même à quel point je ne réfléchis pas à mes actes, je ne me recouche pas. Tout simplement parce que je sais que je n'arriverai pas à me rendormir. Je me demande tout simplement si j'ai un cerveau.
Nous sommes samedi, et il est sept heures moins dix.
En me levant de mon lit, j'enfile mes pantoufles lapinou et me frotte les yeux pour bien me réveiller. Je me dirige en traînant des pieds jusqu'à la cuisine où je croise mes parents se faire un dernier câlin avant que mon père ne prenne ses affaires, vienne m'ébouriffer les cheveux, me souhaitant à sa façon le bonjour, puis claque la porte de l'appartement. Je contourne la petite table et vais déposer un bisou sur la joue de ma mère avant de prendre un bol et d'y verser du lait que je mis ensuite dans le micro-ondes pendant deux petites minutes. Pendant ce temps, je me prépare deux petits pains au lait que je fourre au nutella. Le petit 'ding' de la machine électrique, me rappela que ma boisson matinale était prête. Je prend délicatement le récipient de mes mains et le dépose sur le plan de travail. J'ouvre ensuite un des placards du haut et tend le bras pour attraper la boîte de chocolat en poudre. J'en verse quatre cuillères dans mon bol, qui diffuse maintenant une délicieuse odeur chocolatée. Je me déplace ensuite sur la table avec toute ma nourriture que je dévore.
Ma mère m'a souvent dit que je mangeais comme un porc... Je ne le nierai pas, j'ai toujours du chocolat tout autour de la bouche. Ça m'est même arrivé d'en avoir sur le menton. J'aime tellement ça... C'est un peu pour ça que je suis légèrement potelé, mais rien ne m'empêchera d'en manger. Après avoir bu ma dernière gorgée de lait chocolaté, je déposai mon bol dans l'évier puis trottinai jusqu'au canapé situé juste en face de ma télé où m'attendent comme chaque week-end, mes dessins animés préférés. Oui, je sais, je suis un grand enfant. J'ai toujours eu tout ce que je voulais de mes parents. Ils finissent toujours par me céder. Je n'ai presque plus besoin de faire de caprice. En même temps, je ne veux pas remettre la faute sur eux, mais ils m'ont appris à être comme ça. J'ai toujours eu ce comportement, et pour rien au monde je ne changerai.

«Au fait maman, aujourd'hui je vais chez Soon Kyu, j'y passerai toute la journée.
-D'accord, ne rentres pas trop tard, je te rappelle que demain nous allons voir ta tante.
-Oui t'en fais pas, je rentrerai dans la soirée.
-Très bien.»

Soon Kyu est ma meilleure amie, nous sommes dans la même classe depuis la 6ème, ce qui fais en tout six ans. Nous nous entendons extrêmement bien et passons le plus clair de notre temps ensemble. Elle sait donc quasiment tout de moi, même les choses les plus embarrassantes et bizarres. Bizarres, dans le sens rêves et cauchemars qui se réalisent tôt ou tard.
Ça a commencé il y a deux ans et demi à peu près, vers le début de mon année de 3ème. Au début, je ne rêvais que de choses banales, comme croiser un chat noir sur le chemin de l'école, ou écraser un escargot... Mais plus le temps passait, plus ces rêves s’amplifiaient. J'avais rêvé une fois que Soon Kyu avait travaillé très dur pour terminer un devoir, elle n'en avait pas dormit de la nuit, et au moment où le professeur lui avait rendu sa copie, elle avait obtenue un gros 0 écrit au feutre rouge. Le professeur avait prétexté qu'elle n'avait rien comprit au sujet. Deux semaines plus tard, j'avais vu ce rêve se réaliser sous mes yeux. Les rêves se multipliaient de plus en plus, et finalement, je n'en pu plus. J'étais allée lui parler de tout ça. Au début, j'ai cru qu'elle me trouverai fou, mais elle a plutôt bien réagit.
Mais il y a deux mois environ, à mon entrée au lycée, quelque chose d'encore plus bizarre s'était produit... Un élève de ma classe qui rentrait par le même chemin que moi m'avait tellement mis en colère, pour une raison qui était finalement assez stupide, qu'il a d'un coup disparut pour laisser place à un tas de poussière à mes pieds. Je n'avais d'abord pas compris ce qu'il venait de se passer, mais j'ai finit par me souvenir que j'avais rêvé de cette scène quelques mois avant la rentrée scolaire. J'avais rêvé de la mort d'un garçon que je n'avais jamais vu, donc je ne m'en étais pas plus formalisé que ça, mais en me repassant en boucle la scène que je venais de vivre, je me rendais peu à peu compte que pour la première fois de ma vie, j'avais tué quelqu'un. Et ce, rien qu'avec la force de ma pensée. D'ailleurs, la police cheche encore à le retrouver, pensant qu'il a juste disparût.
Ça par contre, je n'avais pas osé le dire à Soon Kyu, elle aurait sérieusement flippé, et ne m'aurait plus jamais approché. La seule personne à qui j'avais finalement osé le dire, c'était à mon cousin, car je savais qu'il n'était pas si différent que moi. Lui, il arrive à, comment dire, se diviser en plusieurs personnes... C'est assez bizarre à regarder, parce que même maintenant j'ai l'impression de loucher quand il le fait... D'ailleurs, c'est lui que je vais voir demain. Vous ne me verrez jamais aussi enthousiaste si je devais seulement aller voir ma tante.
Au fait... je ne me rappelle pas vous avoir dis qui comment est-ce-que je m’appelais... Enfin bref. Mon nom est Lee SungMin, j'ai dix-sept ans et je suis un garçon presque aussi banal que les autres... quand on ne me connaît pas.


~ ~ • ~ ~


Installé sur le rebord intérieur de ma fenêtre, les jambes croisées et un livre à la main, je lisais le roman policier «Le Poète» de Michael C. Je le trouve très intéressant, même s'il n'est pas très récent. J'aime beaucoup ces histoires policières voir même psychologiques où les personnages principaux se remettent en question. Mais ce que je préfère, ce sont les histoires surnaturelles. J'aime pouvoir imaginer qu'il y a d'autres personnes que moi et mon cousin qui sommes différents des autres. Je me demande d'ailleurs comment est-ce-que ça nous est arrivé... Je ne me souviens pas m'être fait couper en deux ou plus, et encore moins de m'être fait brûler vif, comme Peter Parker qui s'est fait piquer par l'araignée... Alors d'où est-ce-que ces pouvoirs peuvent-ils bien venir ? J'ai pourtant toujours été quelqu'un de normal, mais du jour au lendemain, je me suis retrouvé avec un deuxième moi dans ma chambre, regardant la télé, alors que je revenais tout juste du supermarché. Ce jour-là, j'avais vraiment eu envie de regarder la nouvelle saison de ma série préférée, et ils diffusaient les deux premiers épisodes sur le câble. Ma mère m'avait à cet instant même appelé pour que j'aille rapidement lui acheter des pommes de terre pour le dîner. L'aller-retour à pied me prenait une demi-heure et si on comptait également le temps que je passerai dans le magasin, ça reviendrait à quarante minutes de perdues, qui équivaut au premier épisode. Mais bon, j'y étais obligé, alors j'y suis allé. Mais en revenant, après avoir ouvert la porte de ma chambre, je me suis vu assis sur mon lit, mangeant des chips, et regardant les dernières secondes du premier épisode. Mon «double» avait juste tourné la tête vers moi, m'avait sourit, et avait disparu. J'avais cru que j'allais m'évanouir, car je me rendais compte que je me souvenais d'exactement tout ce qu'il s'était passé dans le premier épisode, comme si j'avais parcouru tout le chemin du supermarché, armé de ma télé. Je me souviens avoir titubé jusqu'à mon lit en m'accrochant à tout ce qui me tombait sous la main. Je me suis remis de mon choque le temps de la pub, essayant de me convaincre moi-même que j'avais halluciné... Puis je me suis tant bien que mal replongé dans l'histoire passionnante de mon feuilleton favoris.

Après ça, j'avais essayé d'oublier ce détail, mais deux mois plus tard, une scène similaire s'était produite. Puis c'est devenu de plus en plus fréquent, à peu près toutes les deux semaines. Mais je m'y habituais et j'apprenais petit à petit à contrôler mon deuxième moi. J'hésitais à en parler à quelqu'un, car aucune personne dans ma famille ou dans mon entourage n'était comme ça... Enfin c'est ce que je pensais. Car il y avait bien une personne qui était comme moi. Une personne que je connaissais très bien d'ailleurs. SungMin, mon adorable cousin. Il m'a avoué un jour où j'étais chez lui, qu'il vivait des choses bizarres... Je n'avais pas vraiment compris au début, mais il m'a révélé avoir des rêves prémonitoires. J'étais franchement choqué quand il me l'a dit, mais dans le bon sens, puisque je n'avais plus besoin d'avoir peur de lui en parler... Il était comme moi. Nous étions déjà proches à l'origine, nous appelant plusieurs fois dans la semaine, mais avec cette histoire, nous sommes devenus encore plus soudés qu'avant. Et aujourd'hui, je comptais bien lui avouer l'existence de mon second pouvoir, comme lui l'a fait avec moi deux mois auparavant.

«SORA ! Pour l'amour du ciel, ranges ta chambre ! Je n'ai jamais vu pire porcherie, même ton frère est plus ordonné que toi.
-Mais pourquoi est-ce-que je devrais le faire alors que SungMin ira comme d'habitude dans la chambre de Hyuk et ne posera pas un seul pied dans la mienne, alors je ne vois pas du tout pourquoi je devrais la ranger, je la trouve très bien comme elle est.
-Ne discutes pas et obéis !»

Encore en train de se disputer ces deux-là... Mais ça me fais le plus souvent rire, car ça met un peu d'ambiance à la maison. Mais ce que ma mère a dit est vrai, ma chambre a toujours été la pièce la plus propre de la maison. Je prend énormément soin de mes affaires, mais plus particulièrement de mes vêtements. Après tout, que ferait-on sans vêtements ? On devrait sortir tout nu dans la rue ? Personnellement je ne pourrais pas...
Sortant de ces pensées assez... spéciales diront-nous... Je replonge tranquillement dans l'univers mystérieux de mon thriller en espérant ne pas être dérangé par les deux femmes que je considère comme étant les plus bruyantes de la planète...

Je me rends compte qu'un laps de temps indéterminé s'est écoulé car j'entends ma mère sortir et crier la bienvenue à ma tante ainsi qu'à mon oncle. J'ai à peine le temps de tourner la tête vers l'extérieur que je vois ma génitrice prendre mon petit cousin dans ses bras à l'en étouffer. Je ne peux lâcher la scène du regard car je sais déjà ce qu'il va se passer. Car à peine l'a t-elle relâché, que ses doigts sautent pour pincer vigoureusement les joues du plus jeune. Le pauvre Minnie, il regarde ses parents d'un air suppliant qui ne lui viennent bien évidemment pas en aide trouvant tout comme moi cette scène hilarante... Je l'entendrais bientôt courir dans les escaliers pour échapper à ma mère. Je n'ai plus qu'à attendre quelques minutes. Que dis-je, quelques secondes seulement, je l'entends déjà monter les escaliers.

«Entres Minnie.»

Il n'a même pas eu besoin de frapper à la porte, à croire que je lis l'avenir alors que pas du tout. Il passe ma porte et la referme aussi tranquillement que possible puis viens s'asseoir sur mon lit, me faisant face.

«Encore en train de lire un polar ?
- Oui. Pourquoi est-ce-que j'ai l'impression que tu es blasé quand tu dis ça ?
- Parce que depuis que tu as découvert que tu avais des pouvoirs, tu restes 24/24h dans ta chambre à lire des livres qui te ressembles à peu près...
- N'exagères pas, je ne reste pas 24/24h dans ma chambre.
- Quand t'as pas cours, si. Enfin, tu descends quand même manger, c'est déjà ça...
- Bref, en parlant de pouvoir, j'en ai un nouveau.
- Ah oui ? Eh bah t'en as mis du temps.
- Oh ça va, hein. Ça varie sûrement en fonction des personnes. Et puis non, j'ai pas vraiment mis beaucoup de temps, le tien est arrivé il y a deux mois seulement...
- C'est toujours deux mois de plus que toi, haha.
- Pff, gamin.
- Et donc, c'est quoi comme pouvoir ?
- Ça.»

Je levais ma main, lui présentant ma paume, et d'un coup, le bout des mes doigts se mit à s'enflammer. Je vis sa bouche former un o parfait et ses yeux s'ouvrir en grand. Je bougeais légèrement mes phalanges pour éteindre ces petites flammes puis présentais ma main à plat, paume vers le haut, et y fis apparaître une boule de feu, plus grosse cette fois ci. Je m'amusais à la faire rebondir comme une balle, puis d'un coup, je l'envoya sur SungMin. Il l'évita de justesse en s'allongeant sur le lit tandis que moi, pour éviter de faire brûler la maison entière, je fermais le poing, ce qui fit disparaître la boule enflammée.

«Je contrôle le feu.
- Waah, trop cool. Mais tu sais que tu aurais pu me tuer juste à l'instant si je...
- Si tu n'avais pas eu une vision. Le coupais-je en souriant. Je savais que tu en aurais une étant donné que tu contrôle plutôt bien ce pouvoir.
- A vrai dire, ce n'est pas moi qui le contrôle mais plutôt lui qui s'est... comment dire, adapté à moi. A chaque fois que je suis confronté à une sorte de danger, j'ai une vision qui apparaît. C'est assez serviable.»

Il me lança un de ses sourires tellement choux dont il a le secret. A peine lui rendais-je son sourire que j'entendis d'en bas ma mère qui nous appelais pour le déjeuner. Je plaçais mon marque page dans mon livre et le refermais puis suivais SungMin qui s'était déjà levé.
Ah au fait, j'allais presque oublier... Vous aurez sûrement deviner qui est-ce-que j'étais... Je suis le cousin de Lee SungMin, Lee HyukJae.


~ ~ • ~ ~


«Hey toi,
Et voilà, je viens de nouveau te parler pour éviter de faire exploser ma rage devant tous ceux qui m'horripilent au plus haut point. Comment se fait-il que des gens puissent se comporter de cette façon ? Je veux dire, je sais que je ne suis pas un ange, il m'arrive d'être assez froid et sûrement insensible à certaines choses ou personnes, mais ce n'est jamais aussi méchant... Eux se moquent ouvertement de ce que ces pauvres personnes sans défense peuvent penser. Ils ne les laissent pas vivre, ils les rabaissent, et ce, devant tout le monde. Moi je suis assez connu pour être «le gars qui ne parle jamais, qui a un regard aussi froid que la glace et aussi noir que la mort» et blablabla... C'est ce que toutes ces personnes disent de moi, alors qu'elles ne me connaissent même pas... En fait, ces gens sont encore plus bizarres que moi. Heureusement que c'est ma dernière année dans ce foutu lycée. Je me serais sûrement suicidé si j'avais eu à attendre plus longtemps. J'avais même pensé à arrêter les cours, mais qu'est-ce-que je ferais sans mon bac ? Donc je suis resté. Je me demande, enfin non, j'espère avoir assez de patience pour supporter ces 7 derniers petits mois.

Bref, ça y est, j'ai réussi à me détendre un temps soit peu. Je te laisse, mon cher journal. J'espère être plus calme la prochaine fois que je viendrais te parler.»

Je plaçais la fine ficelle à la page où je m'étais arrêté, puis je refermais mon petit cahier en soupirant. Oui c'est vrai, je tiens toujours un journal à l'âge de 19 ans. Et alors, chacun à son jour pour commencer et pour arrêter, non ? Alors je le fais. J'en ai en quelque sortes besoin, parce que j'avoue je ne suis pas du genre sociable. Je ne vais pas vers les autres personnes, encore moins celles que je ne connais pas. Sauf exception. Mais rares exceptions. D'ailleurs, je crois que ça ne m'est arrivé qu'une fois d'engager la conversation avec un inconnu. C'était le jour de la rentrée, il y a donc deux mois. J'étais à la librairie pour commander les livres de cours dont j'aurai besoin cette année, quand en voulant sortir, je me fis bousculer par quelqu'un. Quand j'ai relevé la tête, j'ai découvert un tout petit visage, si fin et innocent que l'on aurait pu le confondre à un petit enfant. Et pourtant, il devait bien avoir quatorze ou quinze ans. Je l'ai aidé à ramasser sa montagne de livres qu'il venait visiblement rendre, et tout en faisant cela, je lui avait demandé si il s'était fait mal. Il avait répondu un léger non, d'une voix cristalline, presque aiguë. Cela me confirmait son jeune âge, étant donné qu'il n'avait visiblement pas mué. J'avais juste eu le temps de le voir s'incliner, qu'il partait déjà. Pourtant, je me souviens encore de ce petit visage tout frêle, sans défense. Je ne connais malheureusement pas son nom, ni lui le mien. Je me demande bien si l'on se reverra.
Quand j'y repense, c'est la seule personne dont je me souviens si bien. C'est comme si il me hantait.
Enfin... tout ça pour vous faire comprendre que je ne suis pas comme ces déchets «populaires» de mon lycée. Non, effectivement, je suis à 100% différent. J'ai, comment dire, une sorte de don. Comment est-ce-que je pourrais vous l'expliquer... Je ne sais pas vraiment. C'est comme si, mon comportement froid et ma colère noire, ressortait au sens propre du terme. J'ai comme une sorte d'enveloppe glacée et sinistre qui m'entoure à chaque fois... et ça bien sûr, de ce que j'ai pu remarquer, je suis le seul à pouvoir le voir. Vous me prendrez certainement pour un fou mais... Je contrôle entièrement la glace. Tout ce que je touche sous l'emprise de la colère, se transforme en glace, vraiment tout. Des murs aux sols, aux simples objets posés sur une table, ou même aux humains... Je peux tout congeler. Je suis une sorte de congélateur, sauf que moi, je n'ai pas besoin d'être brancher pour marcher.
Je ne me souviens pas de comment mon pouvoir est arrivé, ça ne devait pas être un moment super excitant... Au moins je sais que c'était il y a un an.
Du plus lointain de mes souvenirs, j'ai toujours été considéré comme une personne effrayante, les gens se poussent pour ne pas entrer en contact avec moi. Au début, j'avoue que ça me gênait, toutes ces personnes qui se pensent discrètes à me regarder en coin puis chuchoter des choses à leur voisin... Mais maintenant je pourrais presque dire que ça fait parti d'une journée normale. C'est sûrement moi qui les trouverai bizarre si du jour au lendemain ils arrêtaient de le faire... Je me demande à quoi ressemble la journée d'une personne «normale» qui n'est pas constamment soumise aux regards des autres... Se sentent-ils bien ? Libres ? Ou alors leurs journées sont-elles ennuyeuses ? J'ai presque l'impression d'être une grande star lassée de sa vie de luxe en parlant de cette façon... Mais c'est presque vrai, on me parle rarement, on se pousse pour ne pas me gêner le passage, les filles me regardent avec timidité, voir de la crainte... Et les autres garçons, je me le demande... Je n'arrive pas vraiment à les déchiffrer, mais certains regards sont assez noirs. Fais-je vraiment si peur que ça ? Le matin, quand je me regarde dans le miroir, je n'ai pas l'impression d'être aussi laid.... J'ai la peau bronzée, mais tout de même plus pâle que celle des autres. Je me suis teint les cheveux en rouge vin tirant assez vers le noir, ce qui contraste bien avec mon teint. Je ne suis pas vraiment accroc au sport, donc j'ai une silhouette assez fine. Mais en même temps, je ne pense pas qu'un physique de bodybuilder m'aille à merveille. Donc non, je ne me trouve pas laid, j'ai du charme. Alors pourquoi ne m'approche t-on pas ? A réfléchir aussi intensément, je commence à avoir un mal de tête atroce. Je crois bien que cela restera encore un petit moment un des nombreux mystères de ma vie...
En passant ma porte d'entrée, je vois ma mère avachit sur le canapé, absorbant toutes les paroles que la télé produit. Elle a encore travaillé toute la nuit, et a même trouvé le temps de me préparer un repas... Elle s'épuise vraiment trop, mais elle refuse toute aide de ma part, prétextant que je ne doit penser qu'à mes études. Depuis le décès de mon père, notre vie est assez difficile. Ma mère s'étant mariée très jeune, elle a arrêté ses études pour s'occuper de la maison comme une vraie femme au foyer, passant le reste de sa vie sans grand diplôme, donc avec un travail très épuisant mais peu rémunéré. Elle me fait beaucoup de peine, mais elle persiste à refuser mon aide. Vraiment, je suis heureux que ce soit ma dernière année de lycée, après ça, qu'elle le veille ou non, je l'aiderai. Je déteste la voir comme ça, ces cernes sur son visage ternissent sa beauté. Je veux qu'elle redevienne comme avant, pleine de vie et souriante. Là, il ne reste plus d'elle qu'une enveloppe à moitié vivante avec un sourire fatigué. Je me promet de changer ça, de la rendre de nouveau heureuse. Elle mérite de l'être. C'est la seule personne pour qui j'ai envie de me lever le matin, alors je ferai tout pour que notre vie redevienne comme avant.
Mais lui aussi, je veux le revoir, oui j'en ai envie. Voir ce qu'il a bien pu devenir après ces deux mois... Cette ville n'est pas si grande que ça, je le reverrais sûrement un jour...
Au fait... je vous raconte toute ma vie sans que vous connaissiez mon nom. Je suis Kim JongWoon, «le garçon bizarre.»



~ ~ • ~ ~


Encore une fois. J'en suis de nouveau rendu à me cacher dans un coin de ma chambre. Il est revenu de sa journée de travail épuisante, il va passer une bonne demi-heure à se soûler puis il va doucement monter les escaliers, ouvrir ma porte et faire comme d'habitude. Comme chaque soir, après l'école, en rentrant chez moi, la crainte s'empare de moi. J'ai à peine le temps de faire mes devoirs qu'il passe la porte d'entrée. A ce moment là, les larmes coulent d'elles même, comme si elles s'étaient elles aussi habituées à cette routine atroce. Mais lui ne voit rien, il ne voit que le défouloir du soir, le sac de sable dans lequel frapper quand on a quelque chose à évacuer. Sauf que moi, je ne suis pas un sac. Je ne suis pas fais de sable, ni d'une autre matière de ce genre. Je suis un humain, fais de chair et d'os, ma peau portant ces marques quotidienne. Ces bleus gros comme ses points. Comment peut-il me faire ça ? Qu'ai-je fais pour qu'il se comporte de cette façon ? Je m'efforce d'être un bon élève, j'ai toujours d'excellents résultats. Et je passe toutes mes récréations à la bibliothèque du collège pour devenir le plus intelligent possible, mais rien à faire. Il me méprise. Je suis pourtant son fils. Et c'est en pensant à ça, qu'à chaque fois mes larmes inondent mes joues. J'ai plusieurs fois demandé, crié «pourquoi ?». Mais je n'ai jamais reçu de réponse. Enfin si, une seule fois en dix ans. En cette longue période de souffrance, il m'a une seule fois répondu une phrase que finalement, j'aurai préféré ne pas entendre. Elle m'a fait énormément souffrir. Beaucoup plus que ses coups. Il m'a dit avec son visage insensible «Tu n'es pas mon fils.». Que voulait-il dire par là ? Qu'il n'est pas fière de moi ? Que tous les efforts que je fais, ne sont pas assez bien ? Il était pourtant un si bon père, si gentil avec moi quand j'étais petit. Ce sont les souvenirs que j'arrive le mieux à garder grâce à toutes les photos et vidéos que ma mère prenait de mon père et moi. Il avait toujours ce sourire si heureux sur le visage. Alors pourquoi est-ce-qu'il a changé du tout au tout peu de temps après que j'ai fêté mes cinq ans ? J'ai déjà essayé de poser la question à ma mère, mais elle n'a jamais voulu y répondre, me laissant dans la souffrance de me faire battre sans explications. Elle ne vient qu'après que mon père soit sorti de ma chambre pour soigner les quelques blessures qu'il me fait quotidiennement. Les filets de sang qui sortent de toutes ces plaies qui me font honte. Depuis longtemps,mon corps plein de cicatrices me déplaît. Je ne peux plus me regarder dans le miroir tant je me hais de ne rien pouvoir faire contre cette situation désastreuse. Je ne peux même pas me défendre contre lui et contre la douleur qu'il me fait subir chaque jour. Dois-je continuer à vivre comme ça jusqu'à ce que je sois en âge de partir d'ici ? J'en ai bien l'impression. J'ai réussi à tenir dix ans dans l'espoir qu'il arrête et qu'il m'aime de nouveau comme avant. Je peux bien supporter cela encore trois ans. Après tout, ce n'est qu'à peu près un tiers du temps qui s'est déjà écoulé.
Le voilà. Ça y est, j'entends ses pas brusques s'écraser sur les marches en bois. Il a passé une mauvaise journée, et ça fera mal. Il reviendra à la charge, car quand il fait du bruit dans les escaliers, ça veut tout de suite dire qu'il restera plus longtemps, qu'il frappera plus fort, que j'aurai deux fois plus de bleus, et que mon sang coulera avec abondance.
J'entends ma porte grincer, puis se refermer en un claquement. Je lève à peine la tête, mais je peux tout de même le voir remonter les manches de sa chemise. Oui j'en ai la certitude maintenant. Ça fera beaucoup plus mal.
J'entends ses pas s'approcher de moi, puis d'un coup, il attrape mon bras et me soulève pour me jeter sur mon lit. Il commence tout de suite par me donner un coup de poing dans le ventre. Puis encore un, et de multiples d'autres suivirent. Ça fait mal, j'en ai envie de vomir. Un haut le cœur me prend et malheureusement il le remarque. Il attrape mon visage d'une main et de l'autre me gifle, m'envoyant rencontrer sèchement mon matelas. Il tira ensuite sur mes jambes, me faisant tomber par terre. Je lâchais un cri dû à la douleur qui me pris dans le bas du dos. Cette partie de mon corps serait sûrement le lendemain une œuvre d'art peinte de bleu et de violet. Il me cria de me lever en tirant sur mes cheveux et me poussa contre le mûr pour plus facilement pouvoir me frapper au visage. Je sentais du sang couler le long de ma tempe et mon arcade sourcilière droite me faisait mal. Ma lèvre également, elle serait sûrement enflée le lendemain. Enfin non, chaque parties de mon corps me faisaient mal, mais celles-ci étaient les plus vives. J'avais du mal à tenir sur mes jambes, j'avais l'impression que j'allais m'écrouler par terre. Mais je me demande bien comment est-ce-qu'il réagirait, il me frapperai sûrement encore plus fort pour me punir de l'obliger à me relever. C'est vrai que ce serait dur...
On dirait bien que quelqu'un d'autre est là pour me faire payer mon sarcasme, car un coup plus fort de mon père me fait tomber au sol. Je l'entends souffler de colère et élancer son pied pour l'envoyer s'écraser contre mes côtes. Je pousse un cri de douleur, et lui, recommence son coup encore et encore. J'ai l'impression qu'il va me briser les os. Ça brûle tellement. Je prie pour que ça s'arrête bientôt. Je suis recroquevillé sur moi-même pour protéger le reste de mon corps. Puis je ne sens plus rien. C'est bizarre qu'il arrête maintenant alors que ça ne fait pas si longtemps qu'il a commencé. Je l'entends grogner mon prénom «Yah RyeoWook aah !», et je lève donc doucement ma tête. Il me regarde, avec des yeux écarquillés et m'appelle encore une fois. Puis il fronce les sourcils et me menace qu'il me tuera si je ne me montre pas tout de suite pour le laisser finir ce qu'il a commencé. Est-il fou ? Serait-il devenu aveugle en quelques secondes ? Apparemment non, il se dirige vers ma porte et l'ouvre brusquement.

«YuRi-aah vient ici immédiatement !» Lui hurla t-il.

J'entendis rapidement ma mère courir dans les escaliers pour ne pas encore plus faire enrager mon père.

«Oui qu'y a t-il ?
- Où est ton fils ?!
- Mais... Il était avec toi dans la chambre...
- Ça je le sais bien ! Mais où est-il maintenant ?! Cria t-il en lui empoignant une touffe de cheveux.
- Je...Je ne sais pas... Lui répondit-elle en laissant couler une larme.
- Si jamais je le revois dans cette maison, je vous tue tous les deux ! Tu m'as bien comprise ?!
- O..Oui.

Il lâcha violemment ses cheveux et parti encore plus en colère qu'il n'était arrivé. Elle tourna une nouvelle fois son visage dans ma direction et comme si rien de bizarre ne s'était passé, elle plaça juste son doigt devant sa bouche, m'indiquant de ne surtout pas faire de bruit. Je hochais doucement la tête puis elle ferma ma porte en me laissant seul.
Que s'était-il passé ? C'est comme si pendant un court instant, j'étais devenu invisible... Mais... Ces choses là n'existent pas n'est-ce-pas ?


~ ~ • ~ ~


Par ce bel après-midi ensoleillé, quatres voitures noires étaient sur la route et chacune s'arrêta respectivement devant trois maisons et un immeuble. Deux femmes sortirent de chaque voiture et allèrent frapper à la porte de l'habitant de la demeure. Elle n'attendirent que très peu de temps avant qu'une femme viennent leur ouvrir. Elles s'inclinèrent puis présentaient une carte de visite. La mère au foyer écarquilla les yeux avant d'entendre :

«C'est l'heure madame. Dites à l'enfant de faire ses bagages et de nous suivre s'il-vous-plais.
- Déjà ? Mais il est encore trop jeune. Vous ne pourriez pas attendre encore un peu ?
- Le Créateur a dit de récupérer les cinq enfants aujourd'hui ! Allez chercher votre fils.
- Très...Très bien.»


A suivre...


Dernière édition par Adriana_MinRin le Sam 9 Fév 2013 - 0:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
seika

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1575
Age : 24
Date d'inscription : 09/09/2009

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Mar 25 Déc 2012 - 20:57

*_* c'est biiiiiiiiiiien !! j'adore ce genre d'histoire on dirait trop un comics xDD
Magnifique j'attend la suite avec graaaaande impatience ♥

________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Mar 25 Déc 2012 - 21:04

Oooh merciiii =D c'est trop gentil. Je suis contente que ça te plaise, surtout que c'était ton idée =).

Je vais bientôt aller chez ma soeur donc je commence soit ce soir, soit demain le deuxième chapitre =).

Bisou ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
Petal no MinRin~

avatar

Féminin
Nombre de messages : 451
Age : 19
Localisation : Sous ma couette bien chaude *Hmm couette~
Date d'inscription : 03/10/2012

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Jeu 27 Déc 2012 - 13:28

OOOOH~~ Ma ça m'a l'air très interessant tout ça **
Nan.. En fait, je suis trop pressée de voir la suite *O*

C'est un thème assez peu exploité donc je suis trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès curieuse sur comment tu vas développer la suite ^^

Bon courage pour la suite

PS: C'est ça la surprise ? **~ hihi ^^
Revenir en haut Aller en bas
miki-li

avatar

Féminin
Nombre de messages : 913
Age : 20
Localisation : perdu dans la forêt profonde qu'est mon esprit
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Jeu 27 Déc 2012 - 16:48

yah ^^!

j'aime bien le contexte, c'est vraique ce n'est pas un sujet très utilisé mais qui devrait etre plus expoité. et toi tu les fais très bien ^^.
j'ai deviné chaque personnage avant que leur prénoms apparaissent je suis trop forte hein ~.

la fin me laisse perplexe, je veux la suite 0-0! serieusement je me pose plein de questions maintenant ça m'enerve ><.

j'ai pas le courage de faire un long très long commentaire aujourd'hui (faire ceux de celle d'au-dessus m'a lessivé)
donc je veux juste la suite, et tu écris bien ^^.

bizooo
Revenir en haut Aller en bas
seika

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1575
Age : 24
Date d'inscription : 09/09/2009

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Ven 28 Déc 2012 - 10:48

Ouaip c'est la surprise =D
J’espère qu'elle vous plait ♥

________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
miki-li

avatar

Féminin
Nombre de messages : 913
Age : 20
Localisation : perdu dans la forêt profonde qu'est mon esprit
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Ven 28 Déc 2012 - 11:56

bah c'est une bonne idée je trouve ^^!
moi ça me plait ^^. ça permet de découvrir de nouveaux talents xD.
puis les sujets pourront sortir de l'ordinaire et ça c'est cool ^^.

tu nous refais une suprise comme celle la quand tu veux =p.
Revenir en haut Aller en bas
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Ven 28 Déc 2012 - 14:03

MERCIIIII MERCIIIII !!! =D. J'suis trop contente que ça vous ai plus ^^

Justement je voulais vraiment que vous vous posiez des questions sur la suite par rapport à la fin ^^ Et je me demandais si j'allais y arriver =).

En tout cas, la suite ne devrait pas tarder, je pense qu'elle devrait arriver la semaine prochaine, j'ai déjà écris 3 pages du 2ème chapitre =D.

Bisou Bisou ♥ ~ ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
Julia



Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 19
Localisation : Hauts-de-Seine (92)
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Sam 29 Déc 2012 - 12:28

Quelle bonne idée Seika! Et la personne est bien choisie pour la première série parce que WAOUHOU! Adriana_MinRin, c'est TROP BIEN!!! J'adore! Je ne sais même pas comment m'exprimer ou te dire ce que j'adore. Ah, mais c'est parce que TOUT me plait dans ton histoire! :D (En plus, c'est tout ce que j'aime: le genre, les personnages, leurs pouvoirs etc...)
Ha ha! Vivement la suite que j'attends avec impatience. ^^


Dernière édition par Julia le Sam 2 Mar 2013 - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Sam 29 Déc 2012 - 16:00

Oooh c'est trop gentil, merci Julia =D. J'adore ton commentaire ^^
J'essayerai de ne pas vous décevoir ni toi ni les autres filles pour la suite de l'histoire =).

Bisou ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Sam 9 Fév 2013 - 0:15

Hey Hey ^^
Bon j'ai eu un petit problème de délai et je m'en excuse, mais j'avais un eu de mal à trouver mes mots, ainsi que la suite, vu que c'est la première fois que j'écris un truc comme ça =).
Voilà le chapitre deux =).




The Wall of Sound


Chapitre 2 :




Précédemment :

«C'est l'heure madame. Dites à l'enfant de faire ses bagages et de nous suivre s'il-vous-plais.
- Déjà ? Mais il est encore trop jeune. Vous ne pourriez pas attendre encore un peu ?
- Le Créateur a dit de récupérer les cinq enfants aujourd'hui ! Allez chercher votre fils.
- Très...Très bien.»


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Appartement des Lee :

«Puis-je au moins lui expliquer la situation ? Il ne voudra pas partir sinon.»

La femme en face d'elle regarda sa montre en soupirant et lui répondit :

«Vous avez dix minutes. Si vous dépassez ce temps, je viendrais le chercher de gré ou de force.
- Très bien, je ferais vite alors.»

La mère au foyer se dirigea les mains tremblantes vers la chambre de son fils. Elle se demandait comment elle pourrait faire comprendre à son fils que tout ce qu'il avait vécu jusqu'ici, tout ce en quoi il croyait, était faux. Elle toqua à la porte de l'adolescent et entra doucement sans attendre de réponse. Elle trouva son fils assit à son bureau, son ordinateur portable devant lui, surfant sur une page de vente de vêtements en ligne.

«Mon chéri, je doit te parler.
- Oui, qu'est-ce-qu'il y a maman ?
- Viens t'asseoir à côté de moi. Dit-elle en prenant place sur le lit.
- Tu es sûr que ça va ? Dit-il en faisant ce qu'elle lui avait demandé.
- Je vais devoir te demander de préparer tes affaires SungMin. Deux femmes t'attendent dans l'entrée, elles vont t'emmener.
- Qu...Quoi ? Qu'est-ce-que tu veux dire maman ? Je ne comprend pas.
- Je n'ai pas beaucoup de temps donc... Laisses-moi parler sans m'interrompre, d'accord ?
- Euh...oui...
- Quand j'étais jeune, avant de me marier, je faisais parti d'une petite organisation de recherche pour la fécondation in-vitro. Il y avait les chercheurs et... en quelques sortes... les cobayes. Je faisais parti de ces dernières. Nous étions plusieurs femmes stériles et nous voulions toutes un enfant.»

Propriété des Lee :

«Biensûr, tu es mon fils Hyuk Jae. Ce sont mes gènes qu'il y a en toi. Mais... ce ne sont pas ceux de ton père.
- Pardon ? Donc...je ne suis pas le fils de papa ?! Et SoRa est comme moi alors ?
- Non, ta sœur n'est pas née dans cette clinique. Elle est issue de notre union à ton père et moi. Avant, je n'étais pas stérile Hyuk. C'est après la naissance de ta sœur que j'ai eu un accident de voiture. Mon utérus a été endommagé, et je ne pouvais plus porter d'enfant dans mon ventre. C'est alors que ta tante m'a parlé de cette organisation. Je... Je voulais tellement t'avoir Hyuk, que je n'ai pas pu refuser. Nous ne savions pas du tout ce que cet homme voulait faire... Nous pensions qu'il voulais juste aider des femmes dans le besoin, mais nous avions tout faux. Quand vous avez finalement tous les cinq vus le jour, c'est là que l'on nous a dit la vérité.»

Propriété des Kim :

«Les chercheurs nous ont dis que vous étiez des projets en attente de fonctionnement. Qu'il fallait juste attendre un petit moment avant que vous ne deveniez... tout ce qu'il voulait depuis si longtemps... Des... Des sortes de mutants. Des êtres humains avec des pouvoirs surnaturels. Ces pouvoirs, sont arrivés n'est-ce-pas JongWoon ? Ils ont dis que des qu'ils feraient surface, ils viendraient vous chercher.»

Propriété des Kim :

«Alors, ce que papa a dit était vrai... Je ne suis pas son fils.
- Oui. Je suis désolée de ne pas te l'avoir dis, mais tu pleurais déjà assez avec ce qu'il te faisait subir.
- Mais au moins j'aurai su pourquoi il faisait ça.
- Je...Je ne voulais pas que tu le saches. Jusqu'à la fin, jusqu'à ce qu'ils viennent te chercher, je voulais que tu restes notre fils. Le bébé aux yeux étincelants que j'ai ramener à la maison pendant que ton père était à l'armée. Quand il est rentré, je lui avais fait croire que j'étais tombée enceinte après l'une de ses permissions. Mais il a finit par le découvrir cinq ans plus tard.

Appartement des Lee :

«Voilà, tu sais tout ce que je sais. Fais tes bagages maintenant SungMin. S'il te plais.
- Mais... Je ne veux pas partir. Dit-leur que je ne veux pas partir.
- Fais-le. Je suis obligée de les laisser t'emmener. J'ai signée un contrat avec eux.
- Mais maman... Me laisses pas s'il te plais...»

Elle voyait les yeux de son fils se remplir de larmes, mais elle ne pouvait rien faire contre ça. On toqua à la porte et les deux femmes entrèrent dans la pièce comme si de rien était.

«Les dix minutes sont passées. Veuillez vous dépêchez monsieur.
- Je ne veux pas.
- Obéissez ! Vous n'êtes plus un enfant.
- Pour qui vous prenez-vous pour me parler de cette façon alors que vous ne me connaissez même pas ?! Allez-vous en !» Leur cria t-il.

Exaspérée, elle se tourna vers la mère du garçon et lui dit :

«Puisqu'il ne semble pas disposé à le faire, préparez ses affaires et amenez-les dans la voiture.»

Après avoir dit ça, elle se dirigea vers SungMin et l'attrapa par le bras, mais il se débattit. Sa collègue alla pour l'aider mais s'arrêta d'un coup en tombant dans le regard du garçon. Elle commença à se sentir mal, tous ses membres la grattaient. La femme qui le tenait remarqua que quelque chose n'allait pas et sortit une arme de derrière son dos. Elle l'a pointa immédiatement sur la mère de SungMin. Il arrêta tout mouvement en comprenant ce qui allait se passer si il continuait à essayer d'utiliser son pouvoir.

«Maintenant, tu nous suis dans la voiture ou elle mourra !»

Il se leva doucement et les écouta enfin. Il les suivit jusqu'à la voiture qui se trouvait en bas de l'immeuble et ils attendirent que sa mère arrive avec ses affaires.
En la voyant arriver dix minutes plus tard, il sorti aussi vite qu'il put du véhicule et sauta dans les bras de sa mère. Celle-ci le serra aussi fort qu'elle le pouvait. Ils ne voulaient absolument pas se quitter, mais ils y étaient obligés. Alors il la lâcha enfin et embrassa sa joue pour lui faire comprendre qu'il était temps pour lui de partir. Il ne le voulait vraiment pas, et il pleurerai sûrement longtemps cette situation, mais ce qu'il voulait le moins, c'était mettre en danger sa famille, alors il le ferai. Oui, il partirai. Il savait au moins qu'il retrouverai bientôt son cousin, qu'il serait là pour lui, comme il l'a toujours été.



~ ~ • ~ ~


Les deux jeunes Lee s'étaient comportés de la même façon, essayant de rester auprès de leur mère, tentant d'utiliser leurs pouvoirs, mais confrontés au danger qu'ils représentaient pour leur mère, ils avaient capitulés.
Les deux Kim au contraire, avaient étés dociles, JongWoon étant plus âgé que tous, et comprenant mieux la situation, et RyeoWook étant naïf et peureux. Ils avaient tous les deux dit au revoir à leur mère, puis étaient partis.
Quelques heures plus tard, les quatre voitures s'étaient retrouvées devant un manoir. Grand, mais aussi très vieux d'aspect. Il était si grand qu'on ne pouvait le visiter en une seule journée. La plupart des pierres le recouvrant étaient devenues noires avec le temps. Mais où est-ce-qu'on venaient de les amener ? Ça ressemblait plus au lieu principal d'action d'un film d'horreur où les victimes sont séquestrées et ne ressortent pas vivant, et pour le personnage principal, il perd au moins quelque chose, ne serait-ce qu'un doigt... Chacun des quatre jeunes hommes regardaient leur future demeure d'un œil inquiet, se demandant si ils devaient vraiment vivre sans un endroit aussi glauque... La réponse était claire : Oui !. De toute façon, les femmes à leurs côtés ne leur laisseraient sûrement pas le choix.
Quand les garçons furent chacun sortis de leur véhicule respectif, SungMin et HyukJae se précipitèrent l'un sur l'autre pour s'enlacer, tandis que JongWoon avait le regard rivé sur le petit RyeoWook qui quand il l’aperçut, en rougit jusqu'aux oreilles et baissa la tête vers le sol, n'osant plus la relever. Le plus vieux s'était en à peine une seconde souvenu du petit être fragile debout à a peine quelques mètres de lui. Le garçon de la bibliothèque qu'il rêvait de revoir. Celui avec le visage à l'aspect si doux, était là. Il avait juste à franchir quelques pas pour le rejoindre. Mais il devait se retenir, car le plus jeune n'avait pas l'air de se souvenir de lui, après tout, ils ne s'étaient même pas adressés la parole, alors il le prendrait sûrement pour un fou et le fuirait pour le reste de leur vie...
Les femmes les poussèrent un par un à avancer vers la demeure et fermèrent la marche. Chacun allaient le plus lentement possible. Ils ne voulaient vraiment pas rentrer dans ce quasi-taudis. Ils n'allaient tout de même pas être esclaves pour des sadiques tortionnaires ?! Alors, alors ils méritaient tout de même mieux, non ? Une des femmes passa devant eux pour ouvrir la porte et dés que celle-ci toucha le mur, quatre paires d'yeux s’écarquillèrent devant la vue totalement différente d'il y avait de cela quelques minutes... Rien que le sol était en parquet brun-rouge parfaitement ciré. Les murs étaient d'un beige moyen se mariant très bien avec le sol. Rien que l'entrée était sophistiquée, que donnerait le reste de la maison... Ils traversèrent les quelques mètres qui les séparaient du salon, et leur réaction fut la même, ils furent subjugués par ce qu'ils voyaient. Les murs et le sol étaient décorés de la même teinte que celles de l'entrée. Au fond à gauche se trouvait une table en bois foncé accompagnée de cinq chaises de couleur noire. Du côté droite, collé contre le mur, se trouvait un grand canapé en tissus noir accompagné de trois coussins de couleur beige. Rien que ça montrait bien qu'ils étaient dans une très vieille maison, mais que le propriétaire était assez riche. C'était très beau, même si ce n'était pas très moderne.

«Asseyez-vous s'il-vous-plais.»

Ils prirent chacun place dans le canapé et attendirent que la femme continue de parler.

«Bien, je dois vous expliquer certaines choses. Vous avez sûrement remarqués que cette maison était très grande, bien plus grande que ce que vous n'auriez pu imaginer... Mais vous n'aurez pas accès à la totalité de la demeure.
- Ah oui ? Demandait HyukJae.
- Oui ! Mis à part le rez-de-chaussé, vous ne pourrez accédez qu'au premier étage, où se trouvent vos chambres et salles de bains. Le deuxième et le troisième étage vous sont interdits, de même que la partie arrière de le maison. Le grenier est quasi-inutile donc il ne vous servira à rien. Si j’apprends que l'un de vous a désobéi, je n'hésiterai pas à lui briser un membre. C'est bien compris ?
- Oui. Répondions-nous.
- Bien. A présent, nous allons vous montrer vos chambres. Suivez-nous.

~ SungMin ~

Quatre de ces femmes étaient devant nous, et quatre derrière, comme pour être sûres que nous ne nous échapperions pas. Personnellement, j'ai eu ma dose de danger pour aujourd'hui. Je n'ai pas vraiment envie de mourir aussi jeune, même si je devais éternellement rester ici.
Arrivés à l'étage par le grand escalier, nous faisions face à cinq portes blanches espacées de plusieurs mètres chacune l'une de l'autre, mais ce qui attira mon attention, fut les poignées de celles-ci. Elles étaient chacune d'une couleur différente.

«Les chambres vous ont déjà été attribués. Dans l'ordre du plus vieux au plus jeune.
- Et la cinquième porte... c'est la salle de bain, c'est ça ?
- Bien sûr que non. Vous êtes en tout cinq enfants, le dernier a juste eu un petit accident et sera présent sous peu. Bien, la première porte sur la gauche est réservée au numéro absent. Ensuite vient celle de JongWoon, puis SungMin, HyukJae, et enfin RyeoWook. Vos affaires y sont déjà disposées, et vous pourrez également y trouver des livres vous informant à quoi servent vos pouvoirs et comment les contrôler sans que ce soient eux qui prennent le dessus sur vous. En face de vos chambres se trouvent vos salles de bains respectives.
- Nous viendrons chaque matins vous réveiller à sept heures, et le soir vous devrez tous être au lit à dix heures. Horaires non discutables ! Ordonna une autre des huit femmes.
- Exactement. Bien, nous allons pour l'instant vous laisser ranger vos affaires. L'une de nous vous appellera pour le dîner. Bonne journée. Reprit la première femme, qui devait sûrement être la chef.

Elles descendirent ensembles les escaliers, synchronisées comme une seule. Nous nous regardions à tour de rôle, ne sachant quoi dire...

«On...devrait p-peut-être attendre que le...le premier Hyung arrive avant...de faire connaissance...non ? Dit celui qui je pense, s'appelle RyeoWook.
Tu as raison... Les autres bonnes femmes ont dit qu'il arriverai bientôt. On ne devra sûrement pas attendre trop longtemps... Acquiesça le plus âgé de nous quatre.
Oui, pendant ce temps... mettons-nous chacun à l'aise dans nos chambres. Dis-je avant de me tourner vers mon cousin et de lui coller un gros baiser sur la joue puis de me diriger vers «ma chambre» et d'y pénétrer.

~ POV Narratif ~

Quelques heures plus tard, l'une des huit femmes alla toquer à chacune des quatre portes pour prévenir que le dîner était prêt. Les quatre garçons posèrent ce qui leur servait d'occupation et s'attablèrent tous les quatre sur la table du salon tandis que les surveillantes prenaient leur repas dans la cuisine. Cette dernière et le salon étaient séparés par un simple comptoir. Les huit femmes pouvaient donc voir les quatre garçons et vice-versa.
HyukJae s'ennuyait fermement dans sa chambre, il avait bien besoin d'un de ses romans policiers/fantastiques. Mais comment pouvait-il leur demander cela ? Il fallait avouer qu'elles lui faisaient toutes un peu peur, même si il avait essayé de les tuer quelques heures plus tôt... Mais il fallait qu'il leur demande s'il pouvait en avoir un, car Dieu seul sait combien de temps ils resteraient tous les quatre ici, alors il était inconcevable pour lui de passer ses journées à lire des encyclopédies sur «Qu'est-ce-que mon pouvoir ?» ou «Comment contrôler mon pouvoir ?» … D'ici là, il aurait le temps de mourir cent fois d'ennui. Il se demandait d'ailleurs si les autres ressentaient la même chose que lui... SungMin, oui sûrement. Son cousin était drogué...accroc à son ordinateur portable. Si quelqu'un osait y toucher sans sa permission, il courait à sa perte. Alors il se demandait bien ce qu'il avait fait pour faire passer ces quatre longues heures.
Quand il fut temps pour eux de remonter dans leur chambre, HyukJae se dirigea vers la cuisine et s'arrêta net devant la table. Les huit femmes ne parlaient pas, elles regardaient leur assiette. Elles n'avaient pas l'air de l'avoir remarqué, alors il se racla légèrement la gorge pour attirer leur attention. Elles levèrent toutes d'un coup la tête vers lui, attendant qu'il parle.

«Euuh... Je voulais savoir si c'était possible... de trouver quelque part ici des livres ?
- Des livres ?! Vous avez chacun une bibliothèque pleine dans votre chambre.
- Non mais... Je voulais dire... Des romans, des livres intéressants...
- Alors non ! Vous êtes ici pour apprendre à vous servir de vos pouvoirs, certainement pas pour vous amusez ! Retournez dans votre chambre maintenant.
- ...Bien.

Il repartit la tête baissée, légèrement triste.

~ ~ • ~ ~


Le lendemain, les rayons de soleil éclairèrent toute la surface de la chambre de HyukJae, lui illuminant ainsi le visage. Cette lumière gêna quelque peu ce dernier, qui se retourna pour tenter de terminer sa nuit. Mais en faisant cela, sa joue s'érafla sur quelque chose de dur, lui faisant ouvrir les yeux sur cette soudaine douleur. Le regard encore légèrement flou, il ne distingua pas immédiatement ce qui lui avait fait mal. C'est après s'être assis et avoir bien frotté ses yeux pour rendre sa vision plus claire, qu'il tourna la tête et découvrit que la véritable cause de son réveil était un livre. En le prenant dans sa main, il se rendit compte que ce n'était pas un livre de sa bibliothèque, mais bien un de ceux que l'on lui avait interdit la veille. Un roman. Un édition de C. Doyle traduite en coréen. Il croyait rêver... Il ne connaissait pas encore les personnes avec qui il habitait, à part SungMin bien sûr. Il ne savait pas ce qu'il se passerait si les surveillantes découvraient qu'il avait un roman en sa possession. Se ferait-il simplement crier dessus ? Ou ferait-elles quelque chose de plus extrême, comme lui crever les yeux pour avoir osé désobéir et lire quelque chose d'interdit... HyukJae secoua vivement la tête de gauche à droite se disant qu'il imaginait vraiment des choses bizarres... Il pensa tout de même qu'il serait plus judicieux de le cacher pour être sûr qu'on ne le trouve pas. Il rabattit donc sa couverture et posa ses pieds sur le parquet froid avant d'enfiler ses pantoufles et se rendit à sa bibliothèque pour le cacher entre plusieurs autres gros livres. Il n'y avait aucun titre sur le dos de la couverture donc il ne devrait pas paraître suspect...
Après cela, il descendit au rez-de-chaussée pour y prendre un petit-déjeuner. En arrivant à la dernière marche, il vit un garçon blond de dos et assis à la table. D'après ses souvenirs, les deux autres garçons n'étaient pas blonds, SungMin et lui avaient les cheveux bruns foncés. JongWoon avait les cheveux rouges bordeaux, presque noirs d'ailleurs, et RyeoWook avait les cheveux châtains. Alors qui était ce blond ? Serait-il le 5ème d'entre eux ? Celui qu'ils attendaient hier car il avait eu un petit accident...
Il marcha donc en direction de la table où étaient disposés toutes sortes de nourriture, du jus d'orange et du café... Il contourna le meuble en bois et s'assit juste en face du nouvel arrivant, essayant d'apercevoir son visage, baissé au dessus du journal hebdomadaire. Son voisin releva le visage et planta ses pupilles noires corbeau dans celles marrons de HyukJae. Ils se scrutèrent, analysant les moindres recoins de leur visage, jusqu'à ce que le nouvel arrivant ne sourisse à HyukJae, dévoilant ses dents blanches et parfaitement alignées ainsi qu'une charmante fossette qui avait sûrement déjà fait craquer plusieurs filles...

«Salut, je suis JungSu.
- HyukJae... Tu es... le cinquième d'entre nous, c'est ça ?
- Oui, enfin apparemment je suis le numéro un, le plus âgé. Tu est le numéro combien toi ?
- Le... quatre... je crois. Dit-il assez hésitant.
- Tu dois être assez jeune, non ?
- Pas vraiment, j'ai dix-sept ans.
- C'est bien ce que je disais, tu es jeune.
- Pourquoi, tu as quel âge toi ?
- Vingt-deux.
- A oui quand même, je ne pensais pas qu'on avait cinq ans d'écart, tu a l'air plus jeune.
- Oui je sais, on me le dit tout le temps. Répondit le jeune blond, riant doucement.»

Ils entendirent soudain des pas dans la cuisine, leurs faisant tourner la tête. C'était deux des nombreuses femmes dont il n'avait pas encore retenu tous les visages, sûrement celles chargées de la surveillance du nouvel arrivant.

«Les trois autres ne sont toujours pas levés ?
Je ne pense pas. Répondit HyukJae.
Il est pourtant sept heures passé. Tu veux bien aller les réveiller ? Dit-elle à sa collègue.
Bien sûr.»

Elle monta rapidement les escaliers et disparut à l'étage. Quelques minutes plus tard, une armée de pieds descendit les escaliers dans un boucan sans nom. Ou plutôt une symphonie matinale peu agréable. Trois chaises raclèrent sur le sol, et les trois garçons, qui il y a encore quelques instants manquaient à l'appel, laissèrent leur fessier tomber lourdement sur la parois dure de la chaise. Et c'est en une synchronisation presque étonnante, qu'ils baissèrent tous les trois leur visage au dessus de leur bol rempli de café bouillant, préalablement préparé, et qu'ils ne bougèrent plus.

Le reste de la journée fut légèrement plus intéressante que celle de la veille. Il firent un peu connaissance tous ensemble. Ils apprirent que SungMin et HyukJae avaient été très tristes de quitter leur famille, et qu'elle allait beaucoup leur manquer. Que cela avait fait souffrir JongWoon, mais que ça l'avait tout de même rendu heureux, sa mère pourrait désormais vivre plus facilement, n'ayant plus besoin de s'occuper de lui. Ils furent cependant choqués d'apprendre que RyeoWook était soulagé de ne plus avoir à faire à son père, et que JungSu était heureux de s'être enfin débarrassée de sa mère.

«Pourquoi ?
- Eh bien, ma mère ne m'a jamais porté énormément d'attention, et encore moins de l'amour. Quand j'avais une dizaine d'années, je pensais qu'elle était juste comme ces mères qui ne montre pas leur affection ni leur tendresse, mais c'est quand j'ai eu seize ans et que j'ai fais exploser le miroir de la salle de bain avec l'électricité que produisait mon sèche-cheveux, qu'elle a pété un câble et m'a avoué toute la vérité sur cette organisation et qu'elle n'avait jamais voulu de moi. Elle a dit que si elle m'avait gardé tout ce temps, c'était parce qu'elle ne voulait pas mourir prématurément, et que si elle avait pu, elle m'aurait déjà abandonné sur le côté de la route. Ça fais six ans que j'attends que ces connasses viennent me chercher. Elles ont mis un sacré bout de temps à arriver, je commençait à désespérer.»

Ils continuèrent comme cela une petite heure, avant qu'on ne les renvois dans leur chambre. Dans la sienne JongWoon, s'ennuyait à mourir, il décidait donc de prendre un livre dans sa bibliothèque. Il se demandait comment est-ce-qu'il pourrait mieux apprendre à utiliser son pouvoir, alors qu'il le maniait quasiment à la perfection...
En regardant dans les rangées, il vit plusieurs livres dont le titre commençait par «télékinésie». Au risque de passer pour quelqu'un de chiant, il sortit de sa chambre et descendit les escaliers dans l'espoir de trouver l'une de leur surveillantes. Par chance, deux d'entre elles étaient dans le salon, buvant une tasse de café en discutant doucement. Elles froncèrent toutes les deux les sourcils en le voyant arriver.

«Que fais-tu ici, tu devrais être dans ta chambre.
- Je voulais juste vous poser une question.
- Très bien, je t'en prie.
- Je voulais savoir pourquoi est-ce-que j'ai des livres sur la télékinésie dans ma chambre ?»

La jeune femme en face de lui arqua les sourcils, le regardant comme si il était complètement stupide.

«Eh bien... c'est peut-être parce que c'est un de tes pouvoirs, tu ne penses pas ?!
- Non. Je n'ai qu'un seul pouvoir.
- ...Quoi ?!
- Oui, le seul pouvoir que j'ai est celui de pouvoir geler tout ce que je veux... Pourquoi ? Je devrais en avoir plus ?»

Les deux femmes, se regardèrent, inquiètes. Puis la seconde finit par répondre :

«Retournes dans ta chambre, nous devons parler.
-Euuh... D'accord...

Il remonta donc les escaliers et dés que la porte de sa chambre claqua, les deux femmes se levèrent et se dirigèrent rapidement vers la cuisine où se trouvait une porte que l'on ne pouvait ouvrir qu'en connaissant le code et en ayant une rétine compatible à celle d'un employé de la base.
Elles prirent l'ascenseur et montèrent au dernier étage. Arrivées au bout du couloir, elles se firent arrêter par les deux gardes du corps qui gardaient une grosse porte blindée.

«Qu'est-ce-que vous faites là ?
Laissez-nous passez, nous devons parler au Créateur, c'est au sujet des cinq enfants.»

Dés que la raison fut mentionnée, les gardes se tournèrent et tapèrent chacun un code pour ouvrir la porte. Quand ceci fut fait, les deux jeunes femmes se retrouvaient dans un petit couloir d'environ cinq mètres, les séparant d'une porte en bois massif. A peine avaient-elles toqués à la porte que celle-ci s'ouvrit, leur permettant d'entrer.

A peine entrées, elles firent face à un homme aux cheveux grisonnants, vêtu d'un costard élégant et assis derrière son bureau. Elles n'eurent le temps de ne rien
dire, qu'il avait d'avance ouvert la bouche.

«Comment vont mes fils mesdemoiselles ? Se portent-ils bien ?
- Ils vont bien monsieur.
- Alors pourquoi êtes-vous devant moi si tout va bien.
- Nous n'avons pas dis que tout allait bien...
- Alors quel est le problème ?
- JongWoon n'a qu'un seul pouvoir, alors que la télékinésie a déjà été libérée. Le seul que l'on devait attendre était le second pouvoir de RyeoWook, alors où est-il passé ?
- J'ai bien l'impression que nous pensons de nouveau à la même chose. Si jamais l'un des quatre autres a obtenu par inadvertance un troisième pouvoir... Il se pourrait qu'il y ai quelques complications pour l'avenir de notre mission...


A suivre...













-------------------------------

Alors, ça vous plais toujours ?



Dernière édition par Adriana_MinRin le Ven 1 Mar 2013 - 21:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
AlexouChu

avatar

Féminin
Nombre de messages : 774
Age : 23
Localisation : Perdue dans le 78
Date d'inscription : 28/08/2012

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Sam 9 Fév 2013 - 18:41

Waaah~ c'est trop bien !!!! :D
Bien que ça me rappelle mes cours de biologie, c'est une trop bonne idée que t'as eut "la fécondation in vitro!", l'organisation secrète etc...
Wah j'adore <3

J'ai hâte de lire la suite, chui curieuse o(>w<)o
Revenir en haut Aller en bas
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Sam 9 Fév 2013 - 20:10

Et moi je suis contente que ça te plaise =). J'me demandais si vous alliez aimer, j'ai hâte de voir l'avis des autres =)
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
Gargamelle-la-traitresse

avatar

Féminin
Nombre de messages : 87
Age : 21
Localisation : en train de câliner un dada
Date d'inscription : 08/01/2012

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Dim 10 Fév 2013 - 16:08

Je suis tombée dessus il y a à peine une demi heure! et c'est juste génial!!!! Je veux absolument la suite!!! Par contre va falloir que je me fasse une fiche pour ne pas oublier qui a quels pouvoirs... -_-"
Dernière remarque: à plusieurs moments tu parles des 5 alors que Jungsu n'est pas encore arrivé. Par exemple quand ils sortent des voitures.
Enfin bref! Ce que tu as écrit est trop bien!!! >.< <3
Tu penses mettre moins de temps à poster le troisième ou pas...? ^^"
Revenir en haut Aller en bas
miki-li

avatar

Féminin
Nombre de messages : 913
Age : 20
Localisation : perdu dans la forêt profonde qu'est mon esprit
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Dim 10 Fév 2013 - 17:17

yo ^^!
désolé de pas etre passé avant, avec tout mes test c'était juste pas possible ^^".

j'ai bien aimé et j'ai beaucoup le principe des pouvoirs et tout.
mais resultat je me pose encore plus de question, t'abuse unnie serieux --".
j'aime bien comment t'ecris n'emepche u_u.
j'adore Ryeowook, me demande pas pourquoi mais je l'aime beaucoup dans ton histoire...tu vas finir par réveiller la Ryeosomnia qui est en moi X)

enfin voila voila, j'aime beaucoup ^^
bizoo
Revenir en haut Aller en bas
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Dim 10 Fév 2013 - 18:31

@Gargamelle : Contente que ça t'ai plus =D. Oui je viens de remarquer que en relisant rapidement qu'au lieu de mettre les 4, j'ai mis les 5 lol. Je viens de rectifier ça =), et normalement là tout est à sa place ^^.
J'adore ton avis =D ♥. En plus y'a tes deux préférés XD.
Bah là je suis obligée de me dépêcher, j'ai à peu près 3 semaines, tout au plus, pour poster 3 chapitres, donc non, tu devrais voir le chapitre assez tôt normalement =). Par contre, vu que j'ai la poisse jusqu'au bout, j'me suis chopée un rhume, j'ai donc usée 2 gros rouleaux de papier toilette pour mon nez depuis ce matin -_- ... J'en ai vraiment marre, en accompagnée de ce rhume, j'ai un gros mal de crâne =O.
Mais bon, je survivrai XD.

Bisous ♥


@Miki-li : Aaah c'est bien que tu te poses des questions, j'avais vraiment envie de donner à mes chapitres un effet 100% suspens ^^
Ah mais on aime toutes Wookie en petit être fragile et timide ^^

Bisou ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
seika

avatar

Féminin
Nombre de messages : 1575
Age : 24
Date d'inscription : 09/09/2009

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Lun 11 Fév 2013 - 17:38

Oh oui enfin!!!!!!! J'en pouvais plus d'attendre XD
Mais j'adore trop, chuis contente de t'avoir donner se sujet, tu t'en sors super bien.
J'veux trop la suite au plus vite *¬*

________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Lun 11 Fév 2013 - 23:00

Oooh merciii Seika =). Moi aussi je suis contente que tu m'ais donné ce sujet =D. J'essayerai de ne pas te décevoir pour les prochains chapitres ^^

Je poste au plus vite, promis ^_^

Bisou ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
Julia



Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 19
Localisation : Hauts-de-Seine (92)
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Sam 2 Mar 2013 - 21:29

Hey! Ne m'oublier pas je suis là xD
Je suis désolé, j'ai été super occupée avec le brevet, le stage, le rapport de stage et la présentation orale (tout à la suite!), MAIS j'ai vu la notif arrivée dans ma boîte mail et j'étais super contente et rassurée de savoir qu'il y avait LA fameuse suite! ^^ Aujourd'hui, premier jour de mes vacances, je l'ai lu! :D
Venons-en au fait: je saigne The Wall of Sound!

Mais c'est quoi cette histoire de Créateur? Que compte-t-il fait? Quel est son projet? Au début, je pensais qu'il voulait détruire le monde ou quelque chose comme ça (un truc bien science-fiction wè) mais ta dernière phrase me laisse perplexe: quelle est la mission? C'est vrai que quand on dit "mission" on pense à quelque chose de plus "gentil"... Je me trompe?

Bon, concernant le deuxième pouvoir de Jongwoon, il n'y a pas de mystère pour moi: c'est Jungsu qui l'a! ;p

Bref, t'inquiète pas: il y a quand même plein de suspense! La suite, je veux, je veux, je veux! Je dis OUI, j'ai hâte! :D
Revenir en haut Aller en bas
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Sam 2 Mar 2013 - 21:45

Je suis vraiment contente que ça te plaise, et merci pour ton si beau commentaire ♥
Suspens, suspens ^^ Je ne sais pas, tu verras dans les prochains chapitres ce que veut dire le mot "mission" dans cette fiction =).

Je n'aurai peut-être pas du révéler les pouvoirs des personnages pour préserver le suspens... Mais je m'en suis rendue compte trop tard ^^

Eh bien j'espère que tu seras contente, je poste la suite demain soir =D

Bisou Bisou ^^
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Lun 4 Mar 2013 - 18:50

Désolée pour le double post =). Voilà le chapitre 3 ^^




The Wall of Sound



Chapitre 3 :



Précédemment :

- JongWoon n'a qu'un seul pouvoir, alors que la télékinésie a déjà été libérée. Le seul que l'on devait attendre était le second pouvoir de RyeoWook, alors où est-il passé ?
- J'ai bien l'impression que nous pensons de nouveau à la même chose. Si jamais l'un des quatre autres a obtenu par inadvertance un troisième pouvoir... Il se pourrait qu'il y ai quelques complications pour l'avenir de notre mission...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -


Pendant ce temps, JongWoon, au lieu de repartir dans sa chambre, les avait discrètement suivi jusque dans la cuisine et avait donc découvert la porte qui menait à la cause de tout ce qu'il s'était passé dans leur vie. Mais bien sûr ces salauds avaient décidés d'installer une sécurité maximum, il ne pouvait donc espérer entrer un jour à l'intérieur de la base. Il fit donc demi-tour et entra dans sa chambre. Il avança jusqu'à son lit et s'affala à plat ventre dessus, enfonçant sa tête dans ses coussins. Il repensa à leur réaction... Alors, il aurait dû avoir deux pouvoirs ? Il se demandait ce que cela faisait d'être télékinésiste. Pouvoir bouger les objets par la simple force de la pensée, il se dit que cela devait être très excitant. Surtout, de voir la réaction des personnes extérieur, leur stupéfaction de voir quelque chose voler ou bouger sans l'aide de personne. Un petit sourire pris place sur le visage de JongWoon. Mais il le perdit vite en repensant au fait qu'il n'avait pas ce pouvoir, et l'étonnement des deux surveillantes le convint à penser qu'il aurait déjà du l'obtenir depuis longtemps, mais qu'il y a dû avoir un problème quelque part... Mais lequel ? Il aurait tellement voulu avoir la possibilité d'entrer dans leur base et découvrir tous leurs secrets de fabrication et leurs raisons pour avoir fait cela. Mais comment faire sans risquer sa vie ? Si déjà leurs surveillantes étaient armées et que la sécurité de la base était sans faille, il devait certainement y avoir des centaines de gardes pour assurer cette protection. Oui, ce serait sûrement impossible d'y entrer un jour sans y être employé...

~ ~ • ~ ~


RyeoWook était tranquillement assis en tailleur sur son lit, lunettes vissées sur son nez, et avait posé devant lui plusieurs pilles de livres qu'il comptait bien lire dans la journée. Il avait toujours été très intelligent, et il retenait très facilement les informations que ses yeux et son cerveau absorbaient, alors ces millions, voir milliards de mots, ne lui faisaient absolument pas peur. Il ouvrit alors le premier livre «Contrôlez avant d'être contrôlé.» Il se souvenait qu'ils en avaient chacun deux exemplaires, mais il ne savait pas pourquoi, peut-être le découvrirait-il bientôt... Il commença sa lecture en cherchant à tâtons son surligneur jaune qu'il avait posé à côté de lui et colora de cette couleur le premier paragraphe.

«Le pouvoir d'invisibilité n'est en aucun cas un pouvoir d'attaque, mais il est au contraire défensif, passif. Il permet à son possesseur de se protéger contre tout danger à proximité de lui. La personne détenant ce pouvoir, peut non seulement se rendre invisible des personnes extérieurs, mais également le faire pour les personnes et objets l'entourant. Cela nécessite néanmoins de l'entraînement et de la concentration, mais après y être consciemment parvenu une fois, ce n'est plus vraiment difficile. Il faut seulement s'y habituer.»

Alors il pouvait aussi rendre les autres invisibles ? Il ferma les yeux, souriant, s'imaginant déjà le faire... Et, donc l'avant-veille, quand son «père» l'avait encore une fois frappé, et qu'il avait disparue sans le faire exprès, cela ne comptait donc pas... Ce n'était pas considéré comme une première fois. Alors il devrait sûrement s'entraîner très dur pour y arriver de nouveau. Mais sur quoi devait-il se concentrer ? Il ne se souvient pas s'être concentré sur quelque chose de particulier il y avait de cela deux jours, il se souvenait juste avoir fermé les yeux... Il finit par soupirer de se provoquer à lui-même des maux de tête et passa ses mains dans cheveux lisses et châtains, avant de remettre en place ses lunettes qui avaient glissées sur le bout de son nez... Il se replongea dans sa lecture, se disant qu'il allait certainement finir par y trouver quelques réponses...

~ ~ • ~ ~


SungMin tournait en rond, s'arrachant presque les cheveux de la tête. Elles ne l'avaient pas laissés emporter son ordinateur portable. Bande des connes, pensa t-il très fort. Qu'allait-il bien pouvoir faire maintenant ? Passer ses journées à lire, comme son cousin ? Hors de question ! Mais comment faire quand il n'avait pas le choix ? Il était obligé d'obéir. Il avait vraiment envie de savoir pourquoi est-ce-qu'ils étaient là... La vraie raison. Bien sûr, il était inutile de poser la question à ces bonnes femmes, autant parler à un mur.
Bien, en lire un ou deux ne le tuerait sûrement pas, cela aurait certainement juste pour effet de l'amener aux portes de Morphée plus rapidement... Il se dirigea alors vers sa bibliothèque personnelle et y piocha un ouvrage sur les informations de ses pouvoirs...

~ ~ • ~ ~


Les cinq garçons avaient finalement été appelés au salon. Ils prirent chacun place sur le canapé ou sur un fauteuil et attendirent que l'on leur dise la raison de leur présence. L'homme que les surveillantes appelaient le Créateur, avait donné des instructions formelles à ses employés, il était donc dans leur de lui obéir sans poser plus de questions.

«Nous vous avons fait venir car nous avons besoin d'éclaircir certaines choses. Je veux pour cela que chacun de vous me dise combien est-ce-qu'il a de pouvoirs.
- Mais... Pourquoi ? Dit HyukJae.
- Ne posez pas de question et obéissez !
- Très bien, j'ai deux pouvoirs.
- Moi aussi, j'en ai deux. Dit à son tour SungMin.
- Je n'en ai qu'un seul. Dit RyeoWook.
- Je vous ai déjà dis combien est-ce-que j'en avais. Répondit JongWoon.
- J'en ai moi aussi deux. Termina JungSu.
- C'est étrange... Il est tout à fait normal que le jeune RyeoWook n'ai qu'un seul don car nous avons du venir vous chercher plus tôt pour sa sécurité, son second pouvoir ne devrait donc pas tarder à arriver. Mais... JongWoon en revanche, a dit qu'il n'en possédait qu'un seul, or il aurait du recevoir son second pouvoir deux mois après l'apparition du premier... Ce don n'a pas pu aller bien loin, il y en a donc un de vous trois qui l'a obtenu par erreur. Et je veux savoir qui ! Elle dit cette dernière phrase en pointant tour à tour SungMin, HyukJae et JungSu.

Un blanc s'installa. Les cinq garçons se regardèrent tour à tour, se demandant qui est-ce-que ça pouvait être...

«Pourquoi est-ce-que personne ne répond ? Dois-je vous torturer pour obtenir ce que je veux ?
- Je...Je n'ai vraiment que deux pouvoirs. Dit SungMin.
- Oui, moi aussi. Répondit JungSu.
- Moi aussi... Termina HyukJae.

La jeune femme en face d'eux les regardait les sourcils froncés. L'imposteur ne se montrerait pas aujourd'hui, et elle n'avait pas le droit de les blesser physiquement sans risquer sa propre vie. Elle laissa donc un profond soupir s'échapper de ses poumons.

«Bon... Retournez dans vos chambres.»

Ils se levèrent et commencèrent à partir quand JongWoon se retourna.

«Mais, qu'est-ce-que ça change qu'un de nous ai trois pouvoirs ?
- Ça «change» beaucoup de choses. Disparaissez maintenant !»

~ ~ • ~ ~


Deux semaines plus tard, les garçons avaient petit à petit faits connaissance. JongWoon avait enfin décidé d'aller parler à RyeoWook. Ils avaient d'abord échangé quelques paroles timides, mais s'étaient finalement rapprochés. SungMin et HyukJae étaient toujours collés l'un à l'autre. Quant à JungSu, tout le monde l'adorait. Il était gentil et très drôle. Sur ce point, il s'était énormément rapproché de HyukJae avec qui il rigolait beaucoup. Chaque matin ils prenaient leur café et leur petit déjeuner ensemble et parlaient de tout ce qui leur passaient par la tête pour faire passer le temps. Ils s’entraînaient ensemble à contrôler et apprendre à se servir de leur pouvoirs. Ils se sentaient de plus en plus chez eux dans ce manoir à l'apparence lugubre. D'ailleurs, les femmes qui habitaient avec eux, étaient comme, plus gentilles... Ils s'étaient également rapprochés d'elles, discutaient de temps en temps ensemble, apprenant à se connaître.

«Le repas est près, venez manger.»

Ils s'installèrent à table comme chaque matin, midi, et soir et continuèrent leur conversation tout en vidant leur assiette.

«Mais... Pourquoi êtes-vous venues travailler ici ? Je veux dire, ce n'est pas commun d'être employé dans une base scientifique faisant des recherches sur la création d'humains-mutants...
- Eh bien, nous sommes toutes ici orphelines, et notre Maître, le Créateur, est venu nous chercher chacune quand nous étions très jeunes en nous promettant de nous éduquer comme l'aurait fait un père si nous acceptions de lui rendre quelques services. Ils nous a dit qu'il y avait cinq femmes qui s'occuperaient de nous comme si nous étions leurs enfants. Alors nous avons acceptés. Ils nous a alors ramené ici et il a tenu sa promesse. Mais, il n'avait pas prévu qu'une des cinq mères, s'enfuiraient avec l'enfant qu'elle devait donner à une autre.
- Une autre ? Mais, ma mère m'a dis que j'étais son fils... Que seul mon père était ici... Dit HyukJae.
- Eh bien c'est faux. Mais elles ne vous ont pas mentis, elles n'étaient juste pas au courant. Ces femmes qui vous ont élevés étaient à 100% des cobayes. Votre père à tous,est le Créateur, et vous avez chacun une mère qui est à ses côtés, sauf JungSu dont la mère s'est enfuit avec lui car elle voulait sa liberté.
- Donc vous avez injectez l'ovule d'une autre femme dans le corps de nos mères ? Dit RyeoWook.
- Oui, sauf à celle de JungSu qui se l'est injectée à elle-même pour menacer le Créateur que s'il ne la laissait pas partir, elle tuerait l'enfant. Il lui a donc accordée sa liberté en lui faisant signer le même contrat qu'aux femmes qui vous ont élevés.
- Et donc, nous sommes tous... demi-frères. Murmura JongWoon.
- Exactement.

Elle regarda sa montre puis se leva de table et alla poser son assiette dans l’évier.

«Bien, il est presque dix heures. Allez vous coucher maintenant.»

Ils se souhaitèrent tous bonne nuit puis rejoignirent leur chambre pour une bonne nuit de sommeil.


~ ~ • ~ ~



Il faisait bouger les objets. Il les faisait voler et s'écraser contre le mur. Le télékinésiste. Mais qui était-il ? Il n'arrivait pas à voir son visage, ni rien qui pourrait donner un indice sur son identité... Juste du blanc... Une enveloppe blanche ressemblant à un humain, qui faisait voler tous les objets de la pièce en même temps, prouvant ainsi sa puissance. Il fallait vraiment être un maître dans l'art de contrôler ses pouvoirs pour avoir la capacité de les faire voler comme un. SungMin était subjugué par toute cette force. Mais lequel d'entre eux pouvait être aussi puissant ? Ils étaient tous des novices devant transpirer à grosses gouttes de concentration pour avoir un semblant de réponse de la part de leur don, alors que lui... Cela paraissait si facile venant de lui... Il s'approcha de lui pour essayer de démasquer son identité. Il avançait avec prudence et le plus doucement possible pour ne pas déranger l'inconnu. Plus que quelques mètres. Ça y est... Il avançait la main pour lui toucher l'épaule, mais il n'en eu pas le temps, l'inconnu se retourna avant et montra enfin sa face... C'était affreux. Difficile à regarder. Toute sa peau était carbonisée, donc méconnaissable. Le sang s'écoulait par toutes ces plaies... Il représentait tellement bien... La mort. Ainsi, en quelque secondes, toute la pièce se mit à prendre feu. Il faisait une chaleur étouffante, insupportable. Il porta sa main à sa bouche pour se protéger... Et comme si il l'avait mis colère, l'inconnu leva les bras et projeta SungMin dans les airs, le faisant s'écraser sur le mur de béton...

SungMin se réveilla en sursaut, le visage en sueur, et haletant. Même réveillé, il avait toujours cet affreux visage semble t-il brûlé par les flammes devant les yeux. Ce visage dont le regard exprimait la colère, mais aussi... Le désespoir ? La tristesse ? Il ne le savait pas... Tout ce qu'il savait, c'était que c'était inquiétant... Mais, devait-il considérer ce rêve comme un prémonition ? Il ne voyait pas du tout ce qui pouvait représenter une prédiction... Il ne savait toujours pas qui était le possesseur du pouvoir perdu... Le découvrirait-il ? Toutes ces questions lui donnèrent des maux de tête. Il soupira et se tourna vers le réveil posé sur sa table de chevet. Il indiquait quatre heures trente-sept. Il ne pouvait tout de même pas rester éveillé... Que ferait-il ? Il était interdit de sortir de sa chambre avant que le réveil ne sonne à sept heures tapante. Il se recoucha donc et essaya de se rendormir, mais si cela lui paraissait difficile après le cauchemar qu'il venait de faire.

~ ~ • ~ ~


Une sonnerie stridente força JongWoon à ouvrir les yeux. Sept heures venait de sonner, et il était obligé de se lever, or il n'avait pas pu s'endormir avant les alentours de trois heures trente. Il savait par conséquent que ses yeux était rouges et bouffies dû à son manque de sommeil, que les vaisseaux sanguins traversant ses yeux étaient sur le point d'exploser... Il souffrait énormément, il entreprit donc de se les frotter et d'aller prendre une bonne douche froide avant de boire un grand café corsé, ce qui finirait assurément par le réveiller.
En entrant dans la douche, il tourna tout de suite le robinet d'eau froide qui libéra des jets glacés lui faisait pousser un léger cri aiguë. Il finit par s'habituer à cette température, et il fallait dire que ça l'avait bien réveillé. Tout en se savonnant, il repensa à ce que leur avait dit la plus âgée de leurs surveillantes... Ils étaient tous demi-frères... Un triste soupir lui échappa de la gorge en repensant à son cœur cognant contre sa cage thoracique à la simple présence de RyeoWook, celui qu'il se devait maintenant de considérer comme son petit frère, et qu'il ne pourrait plus jamais imaginer comme amant. Il était trop tôt pour parler d'amour, mais certains sentiments inhabituels s'étaient installés clandestinement dans son cœur et ne semblant pas décidés à repartir.
Il se résigna au fait que comme JungSu, SungMin et HyukJae, RyeoWook était son demi-frère. Il ne s'autoriserait plus jamais aucune pensée qu'il jugeait comme impure.

~ ~ • ~ ~


Après le déjeuner, les cinq garçons avaient voulu rester ensemble dans le salon pour discuter et d'avantage apprendre à se connaître. Sur le canapé étaient assis respectivement JongWoon, RyeoWook et SungMin, tandis que HyukJae et JungSu étaient assis dans des fauteuils à côté des fenêtres. RyeoWook bouquinait toujours, les lunettes vissées sur le nez. JongWoon le regardait faire, ou plutôt, le contemplait... SungMin, écoutait simplement les âneries qui sortaient de la bouche de son plus proche cadet, et de son aîné adoré, une tasse de chocolat chaud dans les mains.

«Je te jure Hyung, elle avait les cheveux courts et une moustache tellement noire, qu'on aurait pu la confondre avec un homme... Si bien sûr elle ne s'obstinait pas à porter des longues robes à dentelle... Même mon arrière grand-mère en fin de vie s'habillait mieux...»

Et voilà qu'il ressassait encore le look de leur prof d'histoire du collège... Bon, il fallait avouer qu'elle était répugnante... A y repenser, il en avait encore des frissons dans le dos.

«Oh, au fait, c'est quoi ta couleur préférée ? Demanda t-il à JungSu.
- Pourquoi tu veux savoir ça ?
- Bah je me souviens que tu m'avais dis que ton anniversaire était le 1er juillet, j'espère qu'on pourra sortir quelque part pour acheter des trucs... Sinon, je ne vois pas tout ce que je pourrais t'offrir.
- T'es pas obligé de m'acheter quelque chose. Savoir que j'ai de la famille qui m'apprécie me convient parfaitement. Dit-il tout souriant.
- Non non non, c'est pas possible ça, il faut qu'on t'offre quelque chose ! Bon alors... Ta couleur préférée ?

Il rit à l'adorable obstination de son désormais petit-frère et répondit :

«Le blanc.»

SungMin, qui buvait une gorgée de sa boisson sucrée, la recracha violemment tout en toussant. Tout le monde se retourna vers lui, et RyeoWook lui tapota doucement le dos, lui donnant également un mouchoir afin qu'il s'essuie la bouche.

«Ça va SungMin ? Lui demanda HyukJae.
- Tu... Tu aimes... Le blanc ? Dit-il, ne faisant pas attention à la question inquiète de son petit-frère.
- … Oui...C'est..Ma couleur préférée. Pourquoi ? C'est si bizarre que ça ?
- Euuh... Non ! Pas du tout. Moi aussi j'aime beaucoup cette couleur. Finit-il pas répondre, un grand sourire crispé ornant ses lèvres.

Il se leva d'un coup et partit en lançant qu'il allait prendre une douche. Les quatre frères restant se regardèrent tout à tour, se demandant ce qu'il lui arrivait.

«Il...Il a toujours été comme ça ? Demanda JongWoon à l'attention de HyukJae.
Euuh... non, pas que je m'en souvienne...
Dans mon lycée, les gens disaient que j'étais bizarre... Et lui il est quoi alors ?

~ ~ • ~ ~


SungMin enlevait frénétiquement ses vêtements qu'il jeta dans sa corbeille à linge, tout en repensant à son rêve, et à la conversation qu'il venait d'entendre. Ce n'était peut-être qu'un détail, mais il trouvait tout de même cela bizarre, la silhouette qu'il avait vu était entièrement blanche, excepté son visage... Serait-ce lui ? Cela lui paraissait impossible... Il était tellement gentil... Il ne pouvait pas être celui qui avait détruit tout une salle et... qui avait tué toutes ces personnes présentes... Car oui, la salle était occupée par plusieurs personnes qu'il pensait être des chercheurs étant donné que la pièce ressemblait presque à un laboratoire... Ces personnes étaient toutes allongées sur le sol, mortes. Mais, que comptait-il faire ? Ce rêve allait-il réellement se réaliser, comme tous les autres qu'il avait fait ? Il fallait qu'il aille lui parler. Il fallait qu'il lui demande si ce qu'il avait vu était l'entière vérité, où non... En réalité, il ne voulait pas y croire. Ils ne savaient toujours pas pourquoi ils étaient là et à quoi allaient servir leurs dons... Son aîné ne pouvait tout de même pas faire cela sans raison...
Il entra donc dans sa cabine de douche, se préparant à ce qu'il allait pouvoir dire et demander à JungSu.

~ ~ • ~ ~


Pendant le repas, seul HyukJae, RyeoWook et JungSu parlait. Il était courant de ne pas énormément entendre JongWoon, il écoutait sans chercher à répondre. Mais ils trouvèrent tous l'attitude de SungMin très bizarre. Il n'était pas du tout du genre à ne pas ouvrir la bouche, on l'entendait toujours au moins une fois dans le repas... Mais là... rien. Il avait la tête baissée au dessus de son assiette et ne la levait pas... Les autres ne cherchaient pas plus loin, se disant que peut-être il ne se sentait pas bien, sauf HyukJae bien sûr. Il s'était immédiatement dit qu'après le repas il irait parler à aîné. Après tout, il n'avait jamais été comme ça... Il y avait forcément quelque chose qui n'allait pas.

Après le repas, ils montèrent chacun dans leur chambre, mais quelques minutes plus tard, SungMin sortit de la sienne, décidé à aller dans celle de son aîné. Arrivé devant, il toqua et attendit une réponse pour entrer, mais JungSu vint en personne lui ouvrir la porte.

«Oui SungMin ?
Je peux entrer ? Je dois te parler de quelque chose.
Oui bien sûr.

Le cadet alla immédiatement s’asseoir sur le lit de son aîné, attendant qu'il le rejoigne. A peine eu t-il le temps de s'asseoir, que SungMin engagea la conversation, assez gêné.

«Voilà Hyung, c'est assez embarrassant de te demander ça, mais, est-ce-que c'est toi qui possède le pouvoir de JongWoon ?
- Non, pourquoi tu me demandes ça, je pensais que c'était clair quand nous l'avons dis aux surveillantes...
- J'ai... J'ai fais un rêve Hyung. Je n'y ai pas vu ton visage, mais je pense que c'est toi. Dis-moi la vérité s'il te plais.
- Non je te le répète, ce n'est pas moi.»

Quelques secondes passèrent avant que SungMin dise :

«Je ne te crois pas. J'ai vu une silhouette blanche, tuer des gens dans ce rêve. Et... même si tu me dis le contraire, je pense que c'est toi.»

JungSu soupira fortement, montrant que cette conversation commençait à l'énerver. Il baissa un moment la tête, puis la releva, regardant son cadet d'un regard noir si effrayant qu'il en sursauta.

«Et même si tu n'en es pas certain, que comptes-tu faire ?!
H-Hyung...
Que comptes-tu faire !
...Je...Je vais te dénoncer Hyung.»

A peine eu t-il terminé sa phrase, que l'expression de JungSu s'assombrissait de plus en plus, et sans qu'il ne puisse rien y faire, l'aîné sauta à califourchon sur son cadet et l'allongea sur le lit, bloquant ses poignets sous ses genoux.

«Hyung, tu me fais mal, arrêtes.
Tu ne diras rien SungMin, je te l'interdit !»

Il se pencha ensuite au dessus de son visage et plaça ses mains de chaque côtés de sa tête, ses doigts appuyant sur ses tempes. Il le força à le regarder dans les yeux et lui dit à voix basse :

«Je ne veux pas te faire de mal SungMin, mais je ne peux pas non plus te laisser en parler. Oublis ce moment passé dans cette chambre, tu étais venu me demander ce que j'aimerai que tu m'offres pour mon anniversaire et je t'ai répondu que n'importe quelle babiole ferait l'affaire. Oublis également le rêve que tu as fais, c'était juste un simple cauchemar sans importance. Demain sera un jour comme les autres.»

Avant qu'il ne se réveille, JungSu se rassit correctement sur le lit et attendit un réaction de son petit-frère. Ce dernier se releva comme si de rien n'était, sourit et dit :

«D'accord Hyung, j'essayerai quand même de trouver quelque chose qui te plaira.
- Ne te ruines pas non plus.
- Ne t'en fais pas pour moi, bonne nuit Hyung.
- Oui, bonne nuit à toi aussi SungMin.»

Le cadet sorti alors de la chambre de son aîné et retourna dans la sienne...


A suivre...





---------------------------------------

Aloooors ? Vous aimez toujours ? ^^


Dernière édition par Adriana_MinRin le Jeu 7 Mar 2013 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
miki-li

avatar

Féminin
Nombre de messages : 913
Age : 20
Localisation : perdu dans la forêt profonde qu'est mon esprit
Date d'inscription : 12/04/2012

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Mer 6 Mar 2013 - 7:15

oh oh ça se gatte!
t'inquiète, moi j'aime toujours ^^. Eeteuk en méchant....C'est pas souvent u_u. ça fait même bizarre mais j'aime bien....Et puis en faite on sait pas vraiment si c'est ui, tu essayes peut être de brouiller les pistes.....
Ou alors c'est moi qui me pose trop de questions je sais pas trop.....
Bon en tout cas j'aime beaucoup et puis il y a un peu de Yewook allors moi être heureuse hein xD.
Enfin bon comme d'habitude quand je prends le temps de commenter un truc : Je veux la suite ^^
fighting!
Bizoo ~
Revenir en haut Aller en bas
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Mer 6 Mar 2013 - 9:44

J'appréhendais ta réaction ^^ Il ne me reste plus qu'à attendre celle des autres =). Je ne peux pas t'en dire plus, tu devras attendre le prochain chapitre ^^

Bisou ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
Julia



Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 19
Localisation : Hauts-de-Seine (92)
Date d'inscription : 20/07/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Jeu 7 Mar 2013 - 13:16

Raaaaaahhh...................................
Mon cœur suspendu au bout de ce "A suivre...", rah!
Que dire? Mais que l'histoire devient affreusement excitante! J'adore le personnage de JungSu et les mystères qui tournent autour de lui. Je trouve ça trop stylé quand il efface la mémoire de Sungmin à la fin. *o*
Après, comme miki je ne sais pas si tu essaies de brouiller les pistes ou si c'est vraiment JungSu dans le rêve...

Personnellement je ne suis pas fan du Yewook, mais bon, il avait bien commencé et là comme je vois que leur relation sera impossible, je suis contente! xD

Voilà, moi aussi j'attends la suite! ^^

P.S.: D'habitude, je ne fais pas trop attention à ça, mais là c'était tellement flagrant qu'il fallait que je te le dise: tu as fait des fautes. (Sacrilège! xD)
"salops" = salauds
"Alors, il aurait du avoir deux pouvoirs ?" = aurait dû
"autant parler à un mûr" = mur
"en lire un ou deux ne le tuerai sûrement pas" = tuerait
"Les cinq garçons avaient finalement étés" = avaient été
"Quand à JungSu" = quant à
"les cinq garçons avaient voulus" = avaient voulu
Revenir en haut Aller en bas
Adriana_MinRin

avatar

Féminin
Nombre de messages : 3493
Age : 22
Localisation : Je préfère dire que je vis près de Paris XD.
Date d'inscription : 19/09/2011

MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   Jeu 7 Mar 2013 - 17:32

Ooooh je suis contente que ça te plaise =D.
Je ne sais pas encore, qui sait... Peut-être que je vous réserve une surprise... ^^ Mais ce n'est pas sûr, je ne voudrais pas vous faire espérer pour rien...

Mon Dieu... La honte, une fille de 14 ans me cite mes fautes d'orthographe... =O !
J'étais tellement pressée de poster pour ne pas être trop en retard, que j'ai pas fais attention à l'orthographe, et ça m'arrive souvent ^^. Merci quand même de me l'avoir dis, même si... C'est la honte XD.

Bisou ♥
Revenir en haut Aller en bas
http://AsianStories-Teukie.skyrock.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Wall of Sound.   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Wall of Sound.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Brian Jonestown Massacre - Europe Tour 2012
» Here Is Sound prod
» samedi 17 05 08 soirée kaleidoscope au sound à Dillingen
» Pédale VISUAL SOUND Jekyll & Hyde
» [vote]The world behind my wall dans le top 5 au Québec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Super Junior Forever :: °~oO* No Other *Oo~° :: A Frog Series-
Sauter vers: